restaurant Le restaurant et ses salons


Contemplez un instant ce véritable symbole strasbourgeois né en 1427 et découvrez comment le prestige du passé se marie avec une tradition gastronomique retrouvée ou réinventée.

Explorez les étages et laissez vous charmer par la Maison Kammerzell  : ses magnifiques salles décorées par Léo Schnug, ses salons spacieux et chaleureux, et ses perspectives uniques sur la cathédrale.

En tête à tête ou entre amis, les dîners s’étirent si voluptueusement qu’on y resterait bien toute la nuit...



Rez de Chaussée - Salle Léo Schnug

Le caveau est un endroit exceptionnel par ses plafonds voûtés, ses fenêtres à arcades et son ambiance typiquement médiévale.

Cette salle doit son nom à l’auteur Alsacien des fresques allégoriques qui ornent les murs depuis 1904. Léo Schnug, bien connu pour les fresques qu’il a réalisées au château du Haut-Koenigsbourg, y a représenté « la Nef des fous », « le repas du condamné », « le supplice de Tantale ». Il a ainsi créé un décor unique qui fait de la Maison Kammerzell la plus belle des winstub strasbourgeoise.


1er étage - Côté Cathédrale

Un repas à la Maison Kammerzell est indissociable d’une visite de Strasbourg.

Au travers de la scène champêtre de Léo Schnug, des vitraux et des peintures sur bois plongez dans une ambiance chaleureuse.

Contemplez des sujets de la mythologie germanique représentés dans l’oeuvre du peintre et découvrez l’agréable sensation de dîner avec en toile de fond les dentelles roses de La Cathédrale .


L’Alcôve du 1er étage

En 1905 on demande à Léo Schnug, 27 ans, de décorer la Maison Kammerzell.

Dans l’alcôve voûtée, décorée des fresques du peintre, dégustez une spécialité alsacienne sous l’oeil amusé de ses joueurs de dés. 

Sur les parois vous observerez un chat, objet de ses hallucinations.


Salons évêque et vigneron

Les fenêtres en cul de bouteilles laissent pénétrer une douce lumière qui confère aux salons un cachet particulier. Une atmosphère qui vous fait vous sentir l’invité d’une famille bourgeoise de la Renaissance.

Un mur est orné d’une fresque représentant la ville de Strasbourg. Mais les esprits curieux découvriront également la liste des anciens propriétaires de la maison, depuis le drapier Hans Jaeger jusqu’à l’épicier Philippe-François Kammerzell...


© Photographies : Alain Kauffmann, Laure Gautherot - OTSR, Benoît Linder

mentions légales | nous contacter | Anamorphik 2010